Radio Babel Marseille, le 7.11.2017

Radio Babel Marseille 2017 - photo SabineTostainRadio Babel Marseille, le 7/11/2017 à la Cité de la musique, Marseille – France

C’était la troisième fois en deux ans que j’assistais à un concert des cinq bonhommes, et c’était pour moi le meilleur moment. Une sortie de résidence en concert public avec des anciens et des nouveaux morceaux.

Ma première expérience d’écoute de « Radio Babel » était une première partie au Théâtre Silvain de Stanley Clarke avec Marseille Jazz des 5 continents. Je n’avais pas été convaincue (je leur ai déjà dit rassurez-vous), mais en même temps, si quelqu’un arrive à me trouver un lien artistique sur ces deux propositions de ladite soirée, je prends volontiers.

Une seconde lichette plus tard au Rouge Belle de mai où ils m’avaient conviée : mieux, il y avait de l’énergie mais je n’étais pas encore sortie de l’image du spectacle et répertoire un peu trop rodé à mon goût. J’aime la spontanéité dans l’échange avec le public ou en tout cas, puisque je n’ai jamais le comportement d’une fanatique, j’aime – au moins en impressions – assister à un moment unique qui ne se reproduira pas ailleurs (et que j’ai donc bien fait de me déplacer ce soir-là à cet endroit-là – sourires).

Et c’était justement le cas de ce concert à la Cité de la Musique. J’ai senti cette transmission d’énergie et j’ai pu écouter bien les textes – contexte et sonorisation obligent… (une mine d’or, et non pas de la « poésie hermétique » comme dirait mon père ou des banalités marseillaises). Et le public a réagi, inter-agi, il a ri, souri ; et oui ! Les quelques nouveaux morceaux entendus ce soir-là laissent présager un joli nouvel album prévu début 2018 et surtout (c’est ce qui m’intéresse le plus, désolée), de bons moments « live » et rencontre d’autres publics que ceux déjà acquis.

Nota perso : très joli visuel d’affiche et de leur premier CD  « Vers des Docks et des Quais » soit dit en passant, qui trône sur un de mes murs – récupéré au salon Babel Med il y a quelques années, avant même de les connaître et les entendre (sourires).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.